Premier site indépendant communautaire des auxiliaires vétérinaires
Vos contributions font évoluer votre communauté
       + Enregistrement

Gavage du lapin par VETERINARIUS formation ASV

comment gaver un lapin

Souvent nécessaire, le gavage du lapin est une étape importante réalisée par l'auxiliaire vétérinaire. Comment gaver un lapin ? La technique en images par le Dr Cavignaux vétérinaire (Je me connecte pour lire l'article)



-  lapins malades ne mangeant pas ou trop peu,
-  en pré-opératoire chez des lapins affaiblis ou dénutris,
-  en post-opératoire pour assurer une meilleure récupération et une reprise précoce de transit digestif.


On pourra utiliser des veloutés de légumes, des petits pots bébé : carotte ou haricots verts, des purées dee légumes.
Pour des gavages prolongés, il est indispensable de fournir des fibres longues à l’animal et il est préférable d’utiliser les foins en poudre disponibles dans les centrales d’achat vétérinaires. A défaut, on peut réaliser une soupe en mouillant les granulés habituels du lapin.

Le foin en poudre est très pratique d’emploi et permet de constituer un mélange plus ou moins liquide en fonction des besoins de l’animal et de sa pathologie. 

  


En règle générale, on commencera les premiers repas d’un animal affaibli en utilisant un mélange très liquide pour bien hydrater le lapin, on épaissira la mixture progressivement pour les jours suivants et en fonction de l’état du patient.
Le gavage sera servi tiède. 






Pour réaliser le gavage, le lapin est placé croupe contre le corps du l’opérateur. 





La tête de l’animal est maintenue dans la paume de la main gauche (pour les droitiers), pouce et index se plaçant aux commissures des lèvres et soulevant légèrement celles ci pour permettre le passage de la seringue. 





La distribution est facilitée par l’emploi d’une seringue à insuline dont on sectionne l’extrémité pour permettre un passage facile de l’aliment.
La seringue est introduite dans la bouche en passant latéralement juste en arrière des incisives.
L’aliment est poussé doucement dans la cavité buccale, on laisse le temps de déglutir à l’animal ce qui se traduit par des mouvements de mastication. 






Attention : ne pas poursuivre le gavage si le lapin conserve l’aliment dans sa bouche sans avaler, dans ce cas il convient d’envisager une nutrition à la sonde naso-oesophagienne ou par voie parentérale.

La quantité journalière à distribuer est de 50 ml/kg à fractionner en 3 à 5 repas. En pratique, on donne 10 à 15 seringues à insuline par repas pour un lapin nain.

Ne pas oublier de nettoyer le museau de l’animal après chaque nourrissage pour les lapins trop affaiblis et qui ne se toilettent pas eux-même. 







  • Cette fiche technique a été préparée par le Dr Regis Cavignaux,  à partir des exercices qui sont proposés dans un des Travaux Pratiques organisés par VETERINARIUS, organisme de formation continue indépendant. 

 

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Tags: gavage lapin  
Partagez les articles d'Auxivet
Mettre en favoris dans Blinklist Mettre en favoris dans del.icio.us Mettre en favoris dans Digg Mettre en favoris dans Fark Mettre en favoris dans Furl Mettre en favoris dans Newsvine Mettre en favoris dans Reddit Mettre en favoris dans Simpy Mettre en favoris dans Spurl Mettre en favoris dans Yahoo Mettre en favoris dans Balatarin Mettre en favoris dans Faceboom Mettre en favoris dans Twitter Mettre en favoris dans Scripstyle Mettre en favoris dans Stumble Mettre en favoris dans Technorati Mettre en favoris dans Mixx Mettre en favoris dans Myspace Mettre en favoris dans Designfloat Mettre en favoris dans Google Plus Mettre en favoris dans Google Reader Mettre en favoris dans Google Bookmarks
Auteur Commentaire en débat