Pas d'annonce actuellement.
Premier site indépendant communautaire des auxiliaires vétérinaires
Vos contributions font évoluer votre communauté
       + Enregistrement

Traitement ophtalmique chez le cobaye

Oeil d'un cobayeIl peut s’agir d’un collyre, d’un gel ou d’une pommade ophtalmique. Voyons comment procéder ... Article du DrBoussarie paru sur Cobaye's club.com. Avec nos remerciements pour ce partage.





Conseils pratiques



•    ne pas toucher les paupières avec l’embout du flacon ou du tube ophtalmique (risques de contamination du médicament),

•    éviter de stresser le cobaye lors de l’administration du traitement. Cela évitera une contention trop coercitive ou un gaspillage de produit. En pratique ne pas parler pendant l’administration du produit, intervenir à deux personnes (une pour la contention afin d’éviter le recul, l’autre pour l’administration), utiliser des gestes doux et rester calme ! 

•    le collyre ou la pommade doivent être déposés au coin interne de chaque œil, en écartant la paupière inférieure vers le bas avec le pouce de l’autre main,

•    les collyres doivent impérativement être conservés au réfrigérateur,

•    bien respecter leur date de péremption,

•    retirer la terre à bain (lorsqu’il y en a une) lors d’un traitement ophtalmique (risques d’entretien de la conjonctivite ou de la kératite par les microparticules projetées lors du bain de sable). Mais ceci est surtout valable chez le chinchilla et la gerbille,

•    privilégier les litières végétales (paille de chanvre brisée).


A savoir aussi !

•    en raison de l’existence d’un sinus rétro-bulbaire volumineux chez le cobaye, la mise en place d’un traitement ophtalmique local par le vétérinaire doit impérativement tenir compte du passage possible dans la circulation générale de molécules potentiellement toxiques (antibiotiques, corticoïdes,atropine,..). Ceci est très important, surtout en cas d’administration prolongée, car les effets peuvent être graves voire mortels,

•    ne pas pratiquer de tarsorraphie ou de blépharorraphie chez le cobaye en cas d’intervention chirurgicale sur les yeux. Mais ceci s’adresse bien sûr au vétérinaire.

Merci au Docteur Didier Boussarie(vétérinaire consultant NAC exclusif)

et à CobayesClub   pour ce partage.  ©

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Partagez les articles d'Auxivet
Mettre en favoris dans Blinklist Mettre en favoris dans del.icio.us Mettre en favoris dans Digg Mettre en favoris dans Fark Mettre en favoris dans Furl Mettre en favoris dans Newsvine Mettre en favoris dans Reddit Mettre en favoris dans Simpy Mettre en favoris dans Spurl Mettre en favoris dans Yahoo Mettre en favoris dans Balatarin Mettre en favoris dans Faceboom Mettre en favoris dans Twitter Mettre en favoris dans Scripstyle Mettre en favoris dans Stumble Mettre en favoris dans Technorati Mettre en favoris dans Mixx Mettre en favoris dans Myspace Mettre en favoris dans Designfloat Mettre en favoris dans Google Plus Mettre en favoris dans Google Reader Mettre en favoris dans Google Bookmarks
Auteur Commentaire en débat