La toxicité du raisin chez le chien

Date . | Sujet : L auxiliaire vétérinaire informe les clients


toxicité du raisin chez le chien article auxivetLe raisin est toxique pour le chien, quelle que soit sa présentation (commerce, jardin, frais ou séché, rouge, blanc)...
Certains chiens y sont plus sensibles que d’autres.
Quels sont les risques pour « Kiki » s’il mange du raisin (symptômes, traitement) ?




Symptômes
Les premiers symptômes observés sont les vomissements (environ une centaine de minutes après le repas), viennent ensuite les signes cliniques tels que la diarrhée, l’anorexie, la léthargie et les douleurs abdominales. La toxine du raisin, éliminée par les reins, provoque une baisse des fonctions rénales pouvant entraîner une insuffisance rénale sévère. 


Traitement
Il n’existe pas de molécule spécifique pour lutter contre la toxine du raisin. 
Si « Kiki » est confié au vétérinaire rapidement, celui-ci commencera par provoquer des vomissements afin d’évacuer les raisins de l’estomac. Il lui fera ensuite prendre du charbon activé, qui a pour effet d’absorber les toxines comme une éponge et de les envoyer vers la sortie sans les relâcher, évitant ainsi au chien de s’empoisonner. « Kiki » sera hospitalisé environ 2 à 3 jours, le temps pour le vétérinaire de s’assurer du bon fonctionnement rénal (contrôle du taux d’urée et de créatinine). 
 
Si « Kiki » est confié au vétérinaire alors que le propriétaire a déjà constaté les signes d'intoxication, sa vie est alors en danger. Le vétérinaire mettra rapidement en place les traitements contre les signes cliniques (vomissements, etc...) mais surtout il perfusera « Kiki » et fera un suivi étroit du taux d'urée et de créatinine. L'objectif étant d'éviter l'atteinte rénale sévère et irréversible. La production d'urine maintenue est le signe du bon fonctionnement des reins. Elle sera donc également surveillée de près par l'ASV. Si nécessaire, le vétérinaire pourra stimuler la miction. Si celle-ci s'arrête, on parle alors d'anurie, ce qui signifie une atteinte rénale sévère, le pronostic vital de « Kiki » est alors engagé. 


L'ASV veillera au maintien de l'alimentation de « Kiki ». Ce qui ne sera pas chose facile, car un chien urémique est très souvent anorexique. Fort heureusement pour « Kiki » nous disposons en clinique vétérinaire de produits adaptés et de solutions pour nourrir un animal anorexique. 



Conclusion Pas de raisin pour « Kiki » et ses copains. En cas d’absorption, la consultation indispensable du vétérinaire doit être rapide. Bien sûr, certains sujets sont plus sensibles que d'autres, mais connaissant la toxicité du raisin chez le chien il est préférable de ne pas prendre de risque. 




Cet article provient de Auxivet auxiliaire vétérinaire
http://www.auxivet.com

L'adresse de cet article est :
http://www.auxivet.com/modules/news/article.php?storyid=140