Premier site indépendant communautaire des auxiliaires vétérinaires
Vos contributions font évoluer votre communauté
       + Enregistrement


asv-mag > Technique > Faune sauvage > Les soins aux passereaux juvéniles

Les soins aux passereaux juvéniles

Toujours essayer de replacer les oisillons dans leur nid lorsque c'est possible.

LE LOGEMENT

- coupe ou boîte revêtue de tissu ou de papier absorbant.
- Tapis chauffant ou lampe pour chauffer le nid, les oisillons nouveau-nés doivent ?tre ti?des au toucher.
Température du nid : à contrôler avec un thermomètre au niveau des oisillons.
L'idéal est les couveuses pédiatriques récupérées dans les hôpitaux ou maternités __ réglages de la température et de l'hygrométrie avec une grande précision. Une éponge humidifiée est placée près du nid pour augmenter l'hygrométrie. Si les oisillons ont trop chaud, on remarque leur respiration avec le bec ouvert et le cou tendu.
On abaissera la température au fur et à mesure que les oisillons grandissent.

LA NUTRITION

D'abord réhydrater les oisillons (jabot flasque, peau fripée) __ Ringer lactate en gavage.
Des solutés nutritifs Réanimyl ou Renutryl peuvent être utilisés. Les solutés ou les bouillies doivent toujours être servis tièdes.

- Nouveau-nés sans plume : repas toutes les demi-heures (14 heures/jour)
- Début d'emplumement (poids et embonpoint correct) : repas toutes les heures

On se servira de pincettes pour nourrir les oisillons, certains oiseaux (martinets, pics) s'agitent beaucoup en réclamant leur nourriture et on préférera la seringue pour les contenter.
Nettoyer le bec et les plumes après chaque nourrissage. Eliminer les sacs fécaux du nid


L'ENVOL

Le vol est instinctif et n'a pas besoin d être appris. Petite volière ou pièce intérieure avec des perchoirs à différente hauteurs. Les perchoirs ne devront pas être lisses. Laisser de l'eau et des aliments à disposition, espacer le nourrissage progressivement.
Proscrire les matériaux pièges qui peuvent emprisonner les pattes des oiseaux. Après quelques jours, passage en voli?re extérieure, les  panneaux ?ouverts sur l'extérieur devraient avoir un double revêtement : grillage extérieur et filet souple intérieur.

LE RELACHER

Dépend de : qualité du plumage à capacité à trouver de la nourriture - vol parfait. Limiter au maximum les contacts avec les humains. Cette période  pré-relâchage à peut être longue (plusieurs semaines)


L'IMPREGNATION

On peut éviter l'imprégnation par l'homme en plaçant les oiseaux de même espèce ensemble.
Si l'on a qu'un seul oiseau, on peut utiliser un miroir pour que l'oiseau voit son image. Tout oiseau apprivoisé  puis relâché est condamné a mort !


Merci au Dr CAVIGNAUX et à Elisabeth (asv) pour leur collaboration.

  Voir cet article au format PDF Imprimer cet article